Archive for janvier, 2015

The South Wind

Quand j’avais seize ans, bien avant que je connaissais lexistence de la musique celtique, jai entendu le premier enregistrement du guitariste écossais Bert Jansch (1943-2011). Javais beau essayer, je ne pouvais pas trouver les notes quil jouait dans certaines de ses pièces – elles n’étaient tout simplement pas sur ma guitare! Plus tard jai su que Jansch, et plusieurs autres guitaristes impliqués dans la renaissance du folklore traditionnel en Grande-Bretagne dans les années 60, utilisaient des façons alternées daccorder la guitare, appelés des accordements ouverts. Ces accordements alternés permettaient à la guitare de résonner beaucoup plus que laccordement standard. Laccordement le plus populaire pour la musique celtique était et est toujours DADGAD, appelé ainsi pour les notes auxquelles les six cordes de la guitare sont accordées. J’ai utilisé des accordements alternés pour plusieurs de mes propres compositions – je crois en avoir utilisé six différents en tout.

« The South Wind » est un air irlandais composé dans les 1700 par un homme appelé Freckled Donal MacNamara. Les paroles parlent de séparation et du vent du sud qui ramène le marin égaré chez lui. Les airs irlandais sont des chansons Sean-Nós (« vieux style » dans la langue gaélique) chantées sans accompagnement et leurs belles mélodies se prêtent bien à des instruments traditionnels comme le violon et le flûteau mais aussi à la guitare, grâce à ces guitaristes à la tête du renouveau folklorique en Grande-Bretagne (Davy Graham, Bert Jansch, Martin Carthy, John Renbourne, et al.). Je joue « The South Wind » en DADGAD et mon arrangement est basé sur le jeu du guitariste américain Pat Kirtley, avec quelques passes de John Renbourne.

Voici « The South Wind.»

The South Wind

posted by R.A.Seguin in Non classé and have No Comments

Les retrouvailles

Quand j’étais adolescent, le renouveau du folk battait plein fouet et j’ai entendu plusieurs superbes artistes, sur microsillon et sur la télé, y compris le chanteur/guitariste Mississippi John Hurt (1892 – 1966). Son style de jouer la guitare avec ses doigts m’a tellement impressionné que je voulais me diriger vers la musique acoustique et apprendre à jouer comme lui. J’ai acheté ma première guitare acoustique, une Gibson J-45 usagée et c’est avec cette guitare que j’ai par après écrit mes premières compositions pour la guitare acoustique, ce qui a mené à mon premier microsillon, Première chute, enregistré en 1975 entièrement avec ma Gibson J-45. J’avais aussi acheté quelques livres d’instruction de Stefan Grossman, un guitariste de New York qui a dévoué sa vie entière à enseigner aux gens comment jouer la musique qu’il aime – le blues, le ragtime et la musique celtique. J’ai commencé à m’enseigner comment jouer la guitare avec les doigts.

En 1976, j’ai rencontré le luthier/guitariste Marc Beneteau, une grosse partie de mes deuxième et troisième microsillons, et j’ai voulu qu’il me construise une guitare. Pour payer pour cette nouvelle guitare, j’ai vendu ma Gibson J-45 à Roch Tassé, un bon ami de Rockland qui a joué plusieurs instruments de percussion sur les mêmes enregistrements que Marc. Par après, j’ai perdu Roch de vue pendant plus de 30 ans – la vie, quoi; elle se mêle de tout. Mais place aux retrouvailles, j’ai rencontré Roch avant Noël, grâce à un autre ami, et il m’a prêté sa Gibson J-45.

Roch Tassé

Roch Tassé

Roch a pris bon soin de la guitare. À l’époque, j’avais peinturé un oiseau bleu sur la caisse de la guitare à cause de « Bluebird », une pièce de Stephen Stills enregistrée avec Buffalo Springfield, une de mes pièces préférées de tous les temps. L’oiseau est intacte et, en regardant et en jouant la guitare, je me souviens de ces jours où je tentais d’apprendre à jouer la guitare avec mes goigts. Bien sûr, j’ai voulu enregistrer quelque chose avec ma vieille guitare et j’ai choisi « Katz Rag », une des premières pièces que j’ai appris d’un livre d’instruction de Stefan Grossman. Je me souviens que mon arrangement de la pièce se rapprochait du révérend Gary Davis (1896 – 1972), un de mes préférés, qui attaquait la guitare avec un merveilleux abandon que j’ai tenté d’apporter à mon jeu. Je me souviens de mon arrangement, que je n’ai pas joué depuis 40 ans, mais j’oublie presque tout autre chose d’un jour à l’autre! Allez comprendre.

La Gibson J-45

La Gibson J-45

J’ai toujours pensé que « Katz Rag » fut composée par Steve Katz, un autre guitariste de New York et un ami de Grossman, qui a connu pas mal de célébrité avec le groupe populaire Blood, Sweat and Trears. J’ai communiqué avec Grossman à travers son site web dernièrement et j’ai appris que la pièce s’est développée premièrement avec Dave Van Ronk, un autre de la fraternité de guitaristes New Yorkais et bon ami de Bob Dylan. Van Ronk a montré la pièce à Steve Katz, qui l’a montré à Stefan Grossman, qui l’a enregistré et compris dans son matériel didactique, ce que Grossman a appellé le « processus folk »!

Merci Roch. Voici ma version de « Katz Rag » jouée sur une vieille guitare avec un vieux son.

Katz Rag

posted by R.A.Seguin in Non classé and have No Comments