Archive for novembre, 2017

« Who`s Been Talking? » de Howlin` Wolf

Howlin` Wolf

Howlin` Wolf (Chester Arthur Burnett, 1910-1976) est né dans une abjecte pauvreté à White Station au Mississippi, un petite station de train. Quand ses parents se sont séparés, sa mère, une fanatique religieuse, l`a envoyé vivre chez son grand-oncle Will Young, un prédicateur qui le battait sans pitié. À l`âge de 13 ans, il s`est enfui chez son père, dans une plantation du Delta, à Ruleville, au Mississippi. C`est là qu`il a appris la guitare de Charlie Patton, un bluesman de la région, et l’harmonica de Sonny Boy Williamson.

En 1951, Wolf est arrivé au studio Sun à Memphis pour une audition avec le grand Sam Phillips, l`homme responsable du lancement des carrières d`Elvis Presley, Johnny Cash, Jerry Lee Lewis et Carl Perkins, entre autres. Phillips se souvient de la première fois qu`il a vu Wolf, un géant de 6′ 3″, 275 lbs qui sortait des champs en salopettes, des trous coupés dans les côtés de ses bottines grandeur 16 pour accommoder ses cors. Quand il l`a entendu chanter, Phillips a dit « Voilà où l`âme de l’homme ne meurt jamais.» La première pièce enregistrée par Wolf chez Sun, « How Many More Years », a connu un succès sur les palmarès R&B et une guerre d`enchères pour les services de Wolf a suivi, gagnée par les frères Chess de Chicago. Phillips dit que la perte de Wolf fut la plus grosse déception de sa vie, pire que la perte d’Elvis, qu’il a vendu à RCA pour 35 000 $ afin que son studio puisse continuer.

Alrick


La voix tempétueuse de Wolf et sa présence imposante sur scène ont fait de lui un des artistes les plus populaires du blues. Beaucoup de ses pièces sont devenus des standards du genre, plusieurs composées par Willie Dixon, l`auteur-compositeur des studios Chess. Son personnage dur et cru sur scène était un contraste frappant avec l`homme lui – même. Analphabète jusque dans la quarantaine, Wolf est retourné à l’école pour obtenir son certificat d`éducation générale et aussi pour étudier en comptabilité et en affaires afin d`avancer sa carrière. Il payait ses musiciens très bien et à temps, leur donnait de l’assurance maladie, l`assurance chômage et la Sécurité de la vieillesse – du jamais vu à l’époque.

Wolf a rencontré son épouse Lillie quand elle est allée le voir jouer dans un club de Chicago. D`après ceux qui les connaissaient, ils étaient un couple amoureux toute leur vie. Ensemble, ils ont élevé Bettye et Barbara, les filles de Lillie d`un autre union.

Wolf a tenté de reconnecter avec sa mère toute sa vie. Au sommet de sa carrière, il a vu sa mère au Mississippi mais elle l`a repoussé. Elle a refusé l`argent qu’il lui offrait, disant qu`elle venait de « la musique du diable.» Hubert Sumlin, son ami et guitariste, a dit que Wolf a pleuré tout le long de leur retour à Chicago.

Richard et Roch


La santé de Wolf s`est affaiblie vers la fin des années 60. Il a eu plusieurs crises cardiaques et ses reins ont été meurtris dans un accident d`auto en 1970. Une intervention chirurgicale pour ses reins a mené à des complications et Wolf est décédé de la procédure le 10 janvier, 1976, à l`âge de 65 ans.

Howlin` Wolf a influencé plus d`artistes que n`importe quel bluesman, même le grand Muddy Waters. Si tu écoutes Captain Beefheart, Joe Cocker, Freddy King ou Tom Waits, tu écoutes Wolf. J`ai donc pensé jouer « Who’s Been Talking? », une de mes préférées de Wolf, dans le style de Tom Waits.

Richard Séguin – voix, guitares électriques, guitare MIDI (saxophone ténor et alto)
Alrick Huebener – contrebasse
Roch Tassé – batterie

Who’s Been Talking?

posted by R.A.Seguin in Non classé and have Commentaires fermés sur « Who`s Been Talking? » de Howlin` Wolf

« When Rita Leaves » de Delbert McClinton

Delbert McClinton

Le site web de Delbert McClinton dit qu’il y a deux sortes de gens dans le monde – ceux qui aiment Delbert McClinton et ceux qui ne l’ont pas encore entendu. Très vrai. Malheureusement, il y a beaucoup trop de gens dans cette deuxième catégorie.

Dans une carrière qui traverse plus de cinq décennies et dix-neuf albums, McClinton, un chanteur, compositeur et multi – instrumentaliste de Lubbock au Texas, a gagné deux Grammys dans les catégories Rock et Blues. Il a aussi connu un grand succès dans le genre Country pour ses collaborations avec Tanya Tucker et Emmylou Harris, et est également à l’aise avec le R&B et le Tex-Mex. Au fil des années, plusieurs artistes sont venus en masse pour participer à ses sessions d’enregistrement y compris Bonnie Raitt, Lyle Lovett, B.B. King, John Prine, Tom Petty et Melissa Etheridge. McClinton est facilement un des meilleurs compositeurs que j’ai entendu et ses chansons ont été enregistrées par Etta James, Emmylou Harris, Joe Cocker, Rita Coolidge et même le grand et regretté Ray Charles. Lyle Lovett a fameusement dit « Si on pouvait tous chanter comme on le voulait, tout le monde chanterait comme Delbert. »

Alrick


Delbert McClinton a fait surface comme un jeune joueur d’harmonica dans les bars du Texas, supportant des grands comme Sonny Boy Williamson, Howlin’ Wolf, Muddy Waters, Bo Diddley et Jimmy Reed – du jamais vu pour un jeune blanc. En tournée de l’Angleterre avec Bruce Channel en 1962, Delbert a rencontré le jeune John Lennon et lui a montré les fins points de l’harmonica.

Dans toutes ses compositions, ce sont les paroles de Delbert qui vibrent le plus pour moi – simples, honnêtes, avec un peu d’humour tordu à l’occasion. La première fois que j’ai entendu « Your Memory, Me, and the Blues » et ses paroles impeccables « A creature of habit in all that I do / When I make coffee, I still make coffee for two », je savais que Delbert McClinton était dans une classe à lui seul. Ici, je me joins à Roch

Richard et Roch

et Alrick pour jouer sa classique du Tex-Mex « When Rita Leaves. » Je suis sûr que tout compositeur vivant souhaite avoir écrit cette chanson. Si j’avais à offrir une classe sur l’art de la composition, c’est ici où je commencerais.

Richard Séguin – voix, guitare acoustique, guitare classique et mandoline
Alrick Huebener – contrebasse
Roch Tassé – batterie et percussion

When Rita Leaves

posted by R.A.Seguin in Non classé and have Commentaires fermés sur « When Rita Leaves » de Delbert McClinton