Les frères Séguin – My Back Pages

Les frères Séguin

Les frères Séguin

Très chanceux, mon frère et moi – on a grandi dans un petit village de campagne, fils de parents qui prêchaient les vertues des grands espaces verts, où on jouait et où nous avons passé la majorité de notre jeunesse. Nous sommes aussi chanceux d’être arrivé à maturité dans les années 60, les deux passionnés par la musique populaire du temps, une expérience bien différente de la musique d’aujourd’hui. L’industrie du disque contrôle maintenant la musique populaire, une litanie de musique-danse chantée par des « artistes » quelconques conçue pour faire un profit. Nous, on avait Bob Dylan, les Beatles et les Rolling Stones. Dans les années 60, les artistes contrôlaient l’industrie du disque, ce qui est bien évident quand on écoute la musique populaire du temps. Ça ne serait jamais permi aujourd’hui. Pensez-vous que des chansons comme « For What It’s Worth » seraient publiées maintenant? « Universal Soldier »? « Turn, Turn, Turn »?

C’est facile d’oublier l’impact qu’a eu Dylan au début des années 60. Avec des compositions comme « Blowing in the Wind » et « The Times They Are A-Changin' », des hymnes de notre génération, Dylan a publié des chansons d’importance socio-politique qui ont fait avancer des protestations répandues contre les injustices du temps. Composé en 1964, « My Back Pages » jette un regard arrière vers les conflits d’un jeune homme et les abandonne, tout comme Dylan le ferait bientôt. La version définitive de cette pièce est celle de The Byrds en 1967 et, grâce à la voix et la guitare électrique 12-cordes de Roger McGuinn, c’est un arrangement impossible à améliorer. J’ai voulu souligner les qualités élevées de la chanson avec un arrangement cathédrale.

Après une journée au soleil l’été dernier, Robert a rêvé à notre enfance durant la nuit, le ciel bleu, les sentiers de forêts, les champs dégagés, la liberté que nous saisissions. À son réveil, il a écrit son rêve, les paroles formant le dernier verset de la pièce, ce que nous appelons la séquence de rêve.

Voici notre version de « My Back Pages. »

Robert Séguin: voix et paroles supplémentaires

Richard Séguin: guitare MIDI (orgue B3)

 

My Back Pages

posted by R.A.Seguin in Non classé and have No Comments

Ajouter un mot

Nom
Courriel
Site web
Votre commentaire