Les frères Séguin – Desolation Row

Robert et Richard

Robert et Richard

Bob Dylan est devenu la voix des années 60 en écrivant des chansons sur des thèmes contemporains, des chansons comme “Blowin’ in the Wind”, “A Hard Rain’s a-Gonna Fall”, et ”The Times They Are a-Changin’.” En 1965, Dylan a commencé à enregistrer avec des instruments électriques, ce qui l’a complètement aliéné de la communauté folk, et ses paroles, auparavant bien établi dans des sujets topiques, sont devenus de plus en plus abstraites. La publication des albums “Bringing It All Back Home”, “Highway 61 Revisited” (les deux en 1965) et “Blonde On Blonde” (1966) constitue, à mon avis, l’accomplissement le plus significatif de tout la musique contemporaine.

Roch Tassé

Roch Tassé

“Desolation Row”, tiré de “Highway 61 Revisited”, est un exemple caractéristique de cette nouvelle direction de Dylan, un rêve/cauchemar peuplé de caractères tirés de la Bible (Caïn et Abel), Shakespeare (Ophelia, Roméo), les contes de fées (Cendrillon), la littérature (Quasimodo), la légende (Robin Hood) et même la réalité (Einstein, Bette Davis). Pour un jeune de 15 ans, c’était vraiment intoxicant et je peux facilement avouer que ma vie a changée par conséquence. Après Dylan, c’est toute ma perception du monde qui a changée.

Robert Séguin: voix
Richard Séguin: guitare acoustique, mandoline, guitare MIDI (contrebasse)
Roch Tassé: batterie

 

Desolation Row

posted by R.A.Seguin in Non classé and have No Comments

Ajouter un mot

Nom
Courriel
Site web
Votre commentaire